Nous avons actuellement plus de 195 visiteurs connectés sur nos sites (dont 20 sur generationmp3.com - 170 sur le forum)

Écrit par
vivamusica

Joachim Garraud et le CD on demand

Lundi 29 septembre 2008 à 20:24 | Dans la catégorie Interviews, Start-Up Musique

Passé quasiment inaperçu, la sortie du dernier album de Joachim Garraud risque de rester dans les annales de l’histoire de la vente de musique.
Pour la première fois, l’internaute choisit lui-même la composition de son CD, du tracklisting à la pochette, du art-work à la couleur du CD.
Joachim Garraud nous explique d’où est venu le concept et comment techniquement, une usine de pressage peut faire des albums à la carte.

 

Un succès au rendez-vous

Un succès qui va se traduire par un nouveau coffret Ultimate 2 « encore plus gros » vendu en ligne et un coffret vendu en exclusivité à Virgin megastore. Voilà pour la présence en magasin. Joachim Garraud joue donc la carte de l’objet de luxe pour justifier le physique et…ça marche !
En plus des 500 coffrets Ultimate numérotés signés vendu 72 €  pièces, le site a généré la création de 6164 albums en un peu plus de 2 mois (chiffre du 23 septembre) à un panier moyen de 29 euros HT !

 

Une révolution ?

La sortie du dernier album de Radiohead fonctionnait sur le don. Une réussite pour le groupe anglais que peu d’autres groupe ont pu transformer.
Le CD on demand en one to one semble présenter de nombreux avantages.
Revalorisation de l’objet, flux tendu et suppression des stocks, création d’une communauté de public venant directement acheter sur le site de l’artiste et un service évolutif, l’artiste peut ajouter des vidéos et titres à la disposition du public.

Comment transformer ce succès en modèle économique viable ?
Selon Joachim Garraud, la réussite de cette entreprise repose sur une forte communauté et un nombre de pistes conséquent. Pour Invasion, le site a commencé avec 70 titres !

Selon vous, effet de mirage ou vraie révolution dans la distribution. Joachim Garraud pense que ce modèle ne s’adapte qu’à un public connecté à Internet ? Est-ce vrai selon vous ?

Écrit par
vivamusica

Salon de la musique, Joachim Garraud

Mardi 16 septembre 2008 à 21:04 | Dans la catégorie Général, Interviews, Start-Up Musique

Joachim Garraud au Saon de la musique

Début juillet, Joachim Garraud sort Invasion, son dernier album : 74 titres disponibles à assembler comme bon vous semble pour faire son album à la carte.
Le système de vente de Joachim Garraud donne ses premières conclusions. Une rencontre avec le musicien dans les allées du Salon nous dévoile quelques infos croustillantes.

 

Après deux mois, Joachim Garraud a eu 2 millions d’écoutes sur son site soit plus de 30 000 écoutes par jour en moyenne sans le soutien d’une TV  ou d’une radio !
83% des acheteurs choisissent le physique. Le panier moyen est « très supérieur au prix d’un CD normal ».
Le public est à 70% français (Joachim Garraud était en tournée dans toute la France cet été.). Une tournée Européenne prévue pour cet automne va modifier la fréquentation : « pour l’instant, j’ai surtout touché la communauté de mes fans » rappelle Joachim. Ce n’est que le début.
Enfin, le public digital (17% des ventes) a choisit massivement le format wave non compressé (96%) contre 3% pour le MP3 et 1% pour le AAC. Moralité, si vous laissez le choix à l’internaute, celui-ci choisit la qualité.

 

Malgré le peu de couverture médiatique, ce modèle de vente en ligne est un succès en constante augmentation. 3 brevets ont été conçus pour réaliser ce projet, un investissement lourd donc qui vont bientôt bénéficier d’autres artistes nous a expliqué Joachim Garraud.
Plus d’infos très bientôt sur ce modèle de vente directe…



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail