Nous avons actuellement plus de 241 visiteurs connectés sur nos sites (dont 13 sur generationmp3.com - 224 sur le forum)

Écrit par
vivamusica

Joachim Garraud et le CD on demand

Lundi 29 septembre 2008 à 20:24 | Dans la catégorie Interviews, Start-Up Musique

Passé quasiment inaperçu, la sortie du dernier album de Joachim Garraud risque de rester dans les annales de l’histoire de la vente de musique.
Pour la première fois, l’internaute choisit lui-même la composition de son CD, du tracklisting à la pochette, du art-work à la couleur du CD.
Joachim Garraud nous explique d’où est venu le concept et comment techniquement, une usine de pressage peut faire des albums à la carte.

 

Un succès au rendez-vous

Un succès qui va se traduire par un nouveau coffret Ultimate 2 « encore plus gros » vendu en ligne et un coffret vendu en exclusivité à Virgin megastore. Voilà pour la présence en magasin. Joachim Garraud joue donc la carte de l’objet de luxe pour justifier le physique et…ça marche !
En plus des 500 coffrets Ultimate numérotés signés vendu 72 €  pièces, le site a généré la création de 6164 albums en un peu plus de 2 mois (chiffre du 23 septembre) à un panier moyen de 29 euros HT !

 

Une révolution ?

La sortie du dernier album de Radiohead fonctionnait sur le don. Une réussite pour le groupe anglais que peu d’autres groupe ont pu transformer.
Le CD on demand en one to one semble présenter de nombreux avantages.
Revalorisation de l’objet, flux tendu et suppression des stocks, création d’une communauté de public venant directement acheter sur le site de l’artiste et un service évolutif, l’artiste peut ajouter des vidéos et titres à la disposition du public.

Comment transformer ce succès en modèle économique viable ?
Selon Joachim Garraud, la réussite de cette entreprise repose sur une forte communauté et un nombre de pistes conséquent. Pour Invasion, le site a commencé avec 70 titres !

Selon vous, effet de mirage ou vraie révolution dans la distribution. Joachim Garraud pense que ce modèle ne s’adapte qu’à un public connecté à Internet ? Est-ce vrai selon vous ?

Écrit par
vivamusica

Salon de la musique, Joachim Garraud

Mardi 16 septembre 2008 à 21:04 | Dans la catégorie Général, Interviews, Start-Up Musique

Joachim Garraud au Saon de la musique

Début juillet, Joachim Garraud sort Invasion, son dernier album : 74 titres disponibles à assembler comme bon vous semble pour faire son album à la carte.
Le système de vente de Joachim Garraud donne ses premières conclusions. Une rencontre avec le musicien dans les allées du Salon nous dévoile quelques infos croustillantes.

 

Après deux mois, Joachim Garraud a eu 2 millions d’écoutes sur son site soit plus de 30 000 écoutes par jour en moyenne sans le soutien d’une TV  ou d’une radio !
83% des acheteurs choisissent le physique. Le panier moyen est « très supérieur au prix d’un CD normal ».
Le public est à 70% français (Joachim Garraud était en tournée dans toute la France cet été.). Une tournée Européenne prévue pour cet automne va modifier la fréquentation : « pour l’instant, j’ai surtout touché la communauté de mes fans » rappelle Joachim. Ce n’est que le début.
Enfin, le public digital (17% des ventes) a choisit massivement le format wave non compressé (96%) contre 3% pour le MP3 et 1% pour le AAC. Moralité, si vous laissez le choix à l’internaute, celui-ci choisit la qualité.

 

Malgré le peu de couverture médiatique, ce modèle de vente en ligne est un succès en constante augmentation. 3 brevets ont été conçus pour réaliser ce projet, un investissement lourd donc qui vont bientôt bénéficier d’autres artistes nous a expliqué Joachim Garraud.
Plus d’infos très bientôt sur ce modèle de vente directe…

Écrit par
vivamusica

Le CD à la carte

Mercredi 25 juin 2008 à 20:46 | Dans la catégorie Général

Une fois n’est pas coutume, voici un peu d’electro avec Joachim Garraud .
DJ et producteur, il a travaillé avec David Guetta, Jean-Michel Jarre, Kylie Minogue, Cassius, CeroneJoachim lance son nouvel album, invasion, le 5 juillet et, La nouveauté, c’est la formule :
cet album est A FAIRE SOIT MEME !

A vous de choisir parmi les 50 titres à dispositions de l’artiste pour réaliser son disque. Le nombre de piste fait varier le prix. On peut choisir la pochette, la taille du livret, afficher un message personnel (2,60€), s’inspirer des playlists déjà faites par David Guetta ou d’autre DJ stars, y joindre le DVD sur Joachim Garraud… Le concept est très séduisant mais pas encore testé. Le système sera disponible qu’à la sortie de l’album, le 5 juillet.

Les fans du numériques ne sont pas en reste. Adieu MP3 et FLAC, place à du Wave 96Khz en 24 bits. Un CD « normal » est en 44,1Khz et 16 bits ! Du bon « son » à condition d’être un minimum équipé pour jouir de cette qualité.

Le projet implique une récupération des données des fans, premier bon point, une vente directe (car seul le site de l’artiste permet d’avoir son album à la carte), second bon point, bien plus intéressante pour l’artiste et producteur de l’album…
Troisième bon point, il redonne un peu de noblesse au CD qui n’est plus forcement le format standard pour les amateurs des dance Floors.
Enfin, Joachim Garraud accompagne la sortie de l’album d’une tournée, pile poil pendant l’été, dans toute la France dont une date au Stade de France avec la famille Guetta. A cela on ajoute une bonne participation de Fun Radio, un concept tendance (les petits space invaders qu’on peut acheter avec sa place)qui risque de faire fureur, un site riche qui offre une heure de mix par semaine en podcast à ses abonnés.
Affaire à suivre à la sortie de l’album pour voir les différentes offres, les choix, les degrés de personnalisation et bien sûr le prix final pour l’auditeur.
Merci à Simon pour l’info.

Écrit par
vivamusica

La Tecno Brega invente un nouveau modèle économique

Mercredi 19 mars 2008 à 16:02 | Dans la catégorie Général, Musique Libre

Le documentaire de Renaldo Lemmos, Good copy bad copy, nous présente un nouveau modèle économique.
C’est au Brésil, au Nord du pays à Belem mais aussi à Sao Paulo que ce nouveau modèle est apparu. Il concerne un genre musical, la Tecno Brega (mélange de musique des années 80 avec du « Chessy beats »). Pour vous familiariser avec la Tecno Brega, je vous conseille la star dans son domaine, Banda Calypso.

 

Le principe est simple. Des producteurs et des artistes remixent des titres produits pour la plupart aux USA ou en Europe. Des samples de musique sont ajoutés pour créer un nouveau morceau.

 

Après le mixage du titre final, le morceau est distribué aux vendeurs de CD. Ces vendeurs ambulants font eux-mêmes les copies. En contrepartie, ils gardent l’intégralité des bénéfices. Les titres sont vendus sur CD ou sur CD MP3. La vente se fait dans la rue.L’artiste comme le producteur ne touchent pas un centime sur ces ventes.
La semaine suivante, comme chaque week-end, le sound system arrive en ville. 5000 entrées payantes sont là pour danser sur les titres mixés ou regarder le remix joué en live. L’argent se fait avec ces « aparelhagem ».
Au Brésil, dans les rues de Sao Paulo et Belem, le CD n’est qu’un outil de promotion pour les concerts de Tecno Brega.Dans ce modèle, les remix sont faits sans que les ayants droits ne touchent un centime et soient sollicités. 100% illégal donc. Toutes les stars sont prises, de U2 à A-HA en passant par Queen.
« Les artistes ici ne veulent pas faire de l’argent avec le copyright mais faire de la scène et en vivre » résume DJ Dinho dans le reportage.

 

 

Ce modèle, né dans un pays en pleine mutation économique, est fort intéressant. Ce même Brésil avait subi à la fin des années 80 un ralentissement des ventes avec l’apparition du CD. Trop cher pour le panier moyen du brésilien, le CD n’avait pas connu un taux de pénétration satisfaisant.
Ce modèle économique ne demande pas de gros investissements et surtout, ce modèle fait preuve d’une très grande réactivité face au marché et au public : une à deux semaines pour enregistrer un mix et rentabiliser le titre avec un « aparelhagem »Ce modèle répond aux attentes du public. Le cœur de la Tecno Braga est la danse, les soirées sound System avec DJ et artistes en live. Le CD est donc à juste titre l’outil de promotion idéal pour connaître ce qui va nous faire danser le week-end end suivant.

 

Enfin, malgré l’absence de respect du copyright et des ayants droits, ce système a l’avantage de maintenir une création régionale, dans un style de musique répondant à une attente locale en créant un dynamisme avec les multiples concerts.

 

 

Un même modèle en Europe ?

 

Il est difficile à imaginer ce système en Europe. Tout d’abord, ce modèle est difficilement adaptable à un autre genre musical que le très dance floor Tecno Brega.

 

Pour la promotion de musique dédiée à la danse comme le Tecno Brega, le CD, comme outil de promotion serait trop cher, pas adapté et dépassé. Par contre le MP3 répondrait mieux aux attentes des consommateurs. Ensuite, la tradition de droits d’Auteurs et l’ensemble de structure de gestion des ayants droits ne permettraient pas l’essor de genre de modèle, du moins, pas sans respect des ayants droits.

 

Par contre, une formule légale pourrait voir le jour. MP3 à télécharger sur le site d’une salle de concert ou en complément de l’achat d’une place. Pour la musique dancefloor, un téléchargement en bluetooth sur le dance floor même financé par le club…

Autant de solutions à inventer permettant une rémunération des ayants droits par un tiers, utilisant le cadeau « musique » pour la promotion d’un événement en live.

Écrit par
vivamusica

Baisse de prix contre baisse des ventes

Mardi 4 mars 2008 à 15:47 | Dans la catégorie Général

Le numéro 467 de musique info Hebdo relevait l’information suivante :
« Sony BMG baisse le prix de ses disques. »
En effet, le back catalogue sera disponible à moins de 10 € (9,99€) pour un PGHT (Prix de Gros Hors Taxe) passant de 7,52€ à 5,84 €.
Pour le consommateur, une baisse significative de 12,99€ à 9,99€.
L’objectif de Sony est d’en finir avec un back catalogue qui fait le yoyo entre deux périodes de soldes.

 

Vendeurs et distributeurs perdent donc un peu de marge « qu’une augmentation de 30% des ventes pourra rentabiliser. » selon Christophe Langris, directeur de l’exploitation du catalogue Sony BMG.
Le prix du CD est un des sujets de discorde dans le monde de la distribution. Pourquoi les disques de fonds des catalogues sont-ils plus chers que les nouveautés ? Pourquoi la France a-t-elle le record d’Europe du disque de back catalogue le plus cher ? Pourquoi, en règle générale, cette politique du yoyo des prix ne concerne que les majors ?

 

En uniformisant ces prix, Sony BMG fait un premier pas vers une harmonisation des prix. En effet, plus que le téléchargement, les variations de prix de 9,99€, 15€, 6,99€, 20€ pour un même disque sur une même année n’est un service pour personne. Ni pour le consommateur qui se sent volé, ni pour les distributeurs qui n’écument pas leurs stocks et rognent leurs marges sur ces opérations qui ne sont cohérentes qu’avec une grosse quantité, ni pour les points de ventes qui passent pour des voleurs quand ils mettent un disque à 20 € (acheté hors taxe 14€).

 

On peut donc se réjouir de cette initiative même si, paradoxalement, Sony ne renonce pas à des prix soldés (à 6,99€ et 4,99€ et peut être moins.)

 

Lire le reste de cet article »

Écrit par
borey

MIDEM 2008: Interview PART 1. de Denis Olivennes, PDG de la…

Mercredi 13 février 2008 à 18:05 | Dans la catégorie MIDEM

C’est avec Sylvie K que j’ai préparé les questions adressées au patron de la FNAC, Denis Olivennes. Dans la première partie de l’interview, nous discutons du MIDEM et du site de la FNAC.

  • La nouvelle version du site de la FNAC,
  • Des fonctionnalités plus “2.0″ sur fnac.com ?
  • L’impact de l’abandon des DRM sur les ventes
  • L’évolution des linéaires de CD
  • Quid du vendeur FNAC ?
  • La FNAC défend le disque ?


MIDEM 2008: Interview PART 1. de Denis Olivennes, PDG de la FNAC from Boby on Vimeo

La deuxième partie de l’interview arrive très vite avec des révélations et infos plus qu’intéressantes… Au fait, si vous n’avez pas écouté le podcast de Guy Messina de la FNAC, allez jeter un coup d’oreille sur son blog !!!



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail