Nous avons actuellement plus de 228 visiteurs connectés sur nos sites (dont 19 sur generationmp3.com - 209 sur le forum)

Écrit par
Sylvie

Interview Martin Blomkvist Sony Ericsson - Midem 2007

Mardi 27 février 2007 à 21:55 | Dans la catégorie Général

Martin Blomkvist est en charge des acquision de contenus pour Sony Ericsson.

Martin nous explique ce que signifie "l’acquisition de contenus" pour un constructeur de téléphone mobile? Comment gère-t-il en parallèle les partenariats avec les opérateurs de télécoms? Est-ce que cela sera plus difficile de vendre des contenus si les mobiles sont connectés au Wi-fi? Quel serait le meilleur mobile Sony Ericsson à acheter actuellement pour écouter de la musique? Quid des podcasts chez  Sony Ericsson?



Écrit par
Sylvie

Interview Morvan Boury EMI - Midem 2007

Dimanche 25 février 2007 à 15:56 | Dans la catégorie Général

Voici l’interview de Morvan Boury, Directeur Général Adjoint d’EMI Music France et en charge de la stratégie et du développement numérique.

Alors que retient-il de la conférence de presse du SNEP? Quelles sont les raisons qui expliquent le succès du numérique dans d’autres pays? Quels sont les tests effectués par EMI sur des services numériques innovants? Est-ce que 2007 va être une année plus positive en terme de communication : parler non plus des méchants pirates mais des gentils acheteurs? Est-ce que les distributeurs et les labels numériques français sont présents au Midem? La France restent-elle un vecteur de diversité musicale? Quelle note positive pour 2007?



Écrit par
borey

Une liste de diffusion pour s’informer et s’entraider sur le…

Mardi 7 novembre 2006 à 00:06 | Dans la catégorie Général
Groupe de discussion et d’échanges (infos, idées, propositions, expériences…) à propos de la Sacem, de l’aspect juridique et légal du droit d’auteur et espace de réflexion sur la musique et le droit d’auteur à l’ère du numérique et d’Internet. Ce groupe est ouvert à tous, membres, non-membres ou futur-membres de la Sacem. Cette mailing liste pourra occasionnellement être aussi un lieu d’échange et de rencontre avec la Sacem elle-même. Lire le reste de cet article »
Écrit par
Sylvie

Airtist fait de l’Aïkido marketing sur MySpace!

Mercredi 11 octobre 2006 à 20:14 | Dans la catégorie Général
Comment vous est venu l’idée de créer des modules Airtist pour les pages de MySpace?
Quand on a vu que des artistes commençaient à utiliser le système de Snocap pour vendre directement leur musique sur MySpace, on s’est dit que proposer la même chose pour Airtist avec le Airstore était simple! Cela s’appelle de «l’Aïkido Marketing», à savoir qu’on utilise la force de MySpace (sa communauté de 118 millions de membres) pour développer nos services. Vu que les artistes peuvent faire ce qu’ils veulent sur leur page Myspace en HTML, c’était vraiment simple d’intégrer l’Airstore en quelques clics dans une logique de déportalisation de nos services!
Aujourd’hui de nombreux artistes ont intégré ce module dans leur page : Polygone, François Ville, Maniak ou encore Kaysha (qui a été nominé une fois aux MTV Europe vidéo awards en 2005 en tant que meilleur artiste African et élu 3 fois meilleur Artiste African & meilleur artiste de la diaspora aux KORA awards).
Le vrai Airstore arrive et permettra d’effectuer l’achat ou le téléchargement gratuit directement depuis cette mini boutique sans avoir a entrer dans le site Airtist. En attendant, le module redirige vers la page de l’artiste sur www.airtist.com.


Airtist s’est ouvert il y a un peu plus d’un mois, quel est le nombre de visiteurs uniques par jour ? Combien de ventes avez-vous générées?
Après un mois d’ouverture de la plateforme en Beta, nous enregistrons près d’un millier de visiteurs uniques par jours, plus de 150 artistes sont actuellement en ligne, provenant de 23 labels français et internationaux, soit plus de 2.300 morceaux de tous styles musicaux! Et nous avons à peu près le même volume de morceaux en cours d’intégration!!
Côtés téléchargements, nous avons dépassés les 1.500 ventes assez rapidement. Nicolas Bacchus a gagné 100€ en remportant le premier concours de téléchargement. Ce n’est qu’un début…

D’où proviennent les gens qui achètent sur Airtist alors que vous n’avez pratiquement fait aucune pub?
Pour le moment, ils proviennent des réseaux de fans en majorité. Si l’ont reprend l’exemple de Nicolas Bacchus qui est l’artiste le plus téléchargé (300 téléchargements en 1 mois), près d’une visite sur 30 s’est transformée par un téléchargement. Le phénomène de bouche à oreille est très rapide et très efficace parmi les communautés de fans. Il ne faut pas oublié que nous avons aussi des artistes de talent qui nous font confiance et qui attirent de nombreux visiteurs. Enfin, nous allons accentuer notre communication dans les semaines à venir pour augmenter le trafic du site.

Au midem, vous aviez présenté un modèle gratuit pour l’achat de chansons sur Airtist, où en êtes-vous?
Le modèle légale et gratuit de téléchargements de musique, via un modèle d’annonces publicitaires, reste le cœur d’Airtist et l’objet principal de nos travaux de développement. Il sera disponible et ouvert au public dans les semaines à venir. Nous y travaillons jours et nuits pour le rendre disponible très rapidement.


Comment réagissez vous aux annonces de SpiralFrog sur le téléchargement gratuit de musique financé par la pub?
Cela nous amuse de voir que SpiralFrog a réussi à faire admettre aux majors que gratuité n’est pas synonyme d’illégalité alors que nous prêchons le même discours depuis plus de 2 ans et que nos interlocuteurs au Midem 2006 ouvraient de grands yeux étonnés! De plus, nous restons confiant face à des offres telles que SpiralFrog qui restent limitées car leur système utilise des DRM. Le modèle d’Airtist reste beaucoup plus intéressant: non seulement nous assurons des modèles de rémunération élevés pour les artistes, mais nous respectons aussi les internautes car nous n’utilisons aucune DRM. Nous verrons sur le long terme quel est le meilleur modèle!

Est-ce que l’annonce de MySpace concernant la distribution de morceaux en MP3 sur leur site vous fait peur?
Nous sommes sur le même principe de ventes de MP3 sans DRM sauf que chez nous, l’artiste touche 70% de reversement contre une commission fixe de 50 cents chez Snocap/Myspace. De plus, nous offrons des prix de vente pour les internautes vraiment intéressants : les morceaux à partir de 0,20 €, les albums en moyenne à 2 € (contre 8 ou 10€ chez MySpace). Donc l’annonce de Myspace ne nous fait pas peur, au contraire. Les labels et les internautes verront par eux-mêmes quel est le meilleur service offert.

On dit que Noël est une période faste pour la vente de musique. Est-ce que le papa Noël d’Airtist est en train de remplir sa hotte de jolies surprises?
Le papa Noël d’Airtist prévoit dans sa hotte pleins de jolies surprises pour les artistes et les internautes! L’ouverture du téléchargement gratuit, le lancement de la boutique Airtist avec la vente des CD, DVD musicaux et vinyles et toujours de nombreuses améliorations du site et d’intégrations de nouveaux modules… On espère que le papa Noël d’Airtist fera beaucoup d’heureux!

Pour conclure, serez-vous présent au Midem 2007?
Le Midem nous ayant apporté l’an dernier de nombreuses connexions internationales (artistes, labels, agrégateurs etc.) nous devrions avoir à nouveaux notre stand pour ce nouveau Midem afin de concrétiser de nouveaux partenariats avec la scène professionnelle internationale.

Nous lançons un appel aux artistes souhaitant rejoindre la plateforme, vous êtes les bienvenus!

Merci à Olivier Reynaud pour cette interview
Écrit par
Sylvie

Bienvenus!

Dimanche 11 juin 2006 à 18:29 | Dans la catégorie Général
Les Catalyseurs Numériques présentent
« Inventons ensemble les cultures de demain »



Le marché de la musique est bouleversé de manière irréversible. Des facteurs conjoncturels économiques, la fin de vie du support CD, moins de production, des prix « cassés », le développement du haut débit ou encore la vente de baladeurs mp3 sont autant d’éléments qui ont participé à la mutation de ce marché.

Alors que l’accès à la musique était réservé à une couche sociale capable de dépenser 15€/CD, de plus en plus d’initiatives essaient de donner l’accès à la diversité musicale sans discrimination sociale.

Du côté des artistes, on note l’émergence des licences Creative Commons qui leurs permettent de diffuser leur musique sur internet pour se faire connaître et ensuite migrer s’ils le souhaitent vers des modèles payants. Ou encore des sites qui proposent de télécharger gratuitement des extraits d’albums pour découvrir l’univers d’un artiste.

Pourtant, utiliser internet n’est pas simple. Il s’agit non seulement de respecter la législation en vigueur mais aussi d’avoir un minimum de notions techniques pour monter des sites attractifs. Le créateur de musique, dont le métier est justement la création, doit désormais élargir ses compétences pour faire connaître sa musique au plus grand nombre et en tirer une rémunération.

L’association « les Catalyseurs Numériques » souhaite rendre l’accès à l’innovation et à la musique quel que soit le niveau social et de donner leur chance aux créateurs qui souhaitent faire connaître leur musique !


Lire le reste de cet article »


 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail