Nous avons actuellement plus de 67 visiteurs connectés sur nos sites (dont 19 sur generationmp3.com - 39 sur le forum)

Écrit par
vivamusica

Vente en baisse, numérique en hausse et moral stable

Vendredi 14 novembre 2008 à 17:59 | Dans la catégorie Général

Logo Snep

Le SNEP a dévoilé jeudi 13 novembre les chiffres des 9 premiers mis de l’année 2008.

Ce qu’il faut retenir
Une baisse de 18,6% pour un chiffre d’affaires de 329,2 millions d’euros
Une progression du numérique (14%) pour 58,6 millions d’euros.

 

Les fait marquants

Les singles creusent leurs tombent, -44 % pour un marché de 8 millions d’euros
Le classique en grosse chute (-31%). Les coffrets type  intégrale, c’est fini ?
La variété accusent une baisse de 18,3%.
Enfin, la part du francophone se stabilise à 64,1% pour 35,9% de variété Internationale. Le marché garde sa spécificité francophone.

Le numérique en hausse oui mais…

Il y a 5 ans, ces 52,8 millions d’euros auraient représenté environ 5% du marché. Le marché a perdu la moitié de sa valeur.
La part du streaming et de l’abonnement est passée d’un million d’euro à 11,1 millions d’euro. 21% du chiffre numérique. dont 8,6 millions pour les abonnements. Un chiffre à prendre avec des pincettes car ces 9 dernier mois ont été riche en deal avec minimum garantis. La grande inconnue demeure donc quand à l’efficacité de ce mode de consommation.
Toutefois, les 2,5 millions du streaming sont à la fois encourageants et impressionnants. Effet Deezer ?

Le marronnier
Il a été question bien sûr de DRM et surtout des mesures techniques de protection. Leurs abandons sont pour bientôt. Sony music France s’engage même à les supprimer dès la mise en place de la loi HADOPI. Promis. Pourquoi pas avant ? L’absence de mesure technique de protection est incohérente sans riposte graduée. A vous de juger…

Routine dans la crise
La loi Hadopi a bien sûr eu sa part du lion dans cette conférence de presse. L’outil juridique « La loi HADOPI ne règle pas tout, elle fixe juste la base, les règles du jeux. »nous explique Hervé Rony mais de gros espoir repose sur cette loi. Enfin un cadre juridique cohérent, enfin une stabilisation pour la marché enfin (si ça marche) un recul du téléchargement illégal. “Ni banquiers, ni policiers”, les membres du SNEP attendent avec impatience le passage de la loi à l’assemblée Nationale pour avoir enfin un cadre juridique.

 

Quand enfin à l’évolution de la filaire et la place de plus en plus importante prise par le spectacle vivant (production et diffusion de concert), le SNEP reste très prudent.
La flambée des prix donne certes de bons chiffres mais peut être fatal à certaines structures. Enfin, malgré la bonne santé du secteur, il est toujours aussi difficile pour un artiste de tourner comme il est toujours aussi difficile de produire un album.

 

et vous, que pensez-vous de ces chiffres ?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

Un trackback



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail