Nous avons actuellement plus de 67 visiteurs connectés sur nos sites (dont 12 sur generationmp3.com - 34 sur le forum)

Écrit par
Maurice Ronai

L’innovation selon Denis Olivennes

Samedi 8 décembre 2007 à 16:49 | Dans la catégorie Opinions / tribune

Le mot « innovation » ne figure pas une seule fois dans le rapport de la Commission Olivennes. Les mots « filtrage », « sanction », « avertissement », en revanche, apparaissent respectivement 54, 81 et 21 fois.

Le mot « innovant » revient, il est vrai, trois fois.

«Une telle orientation permettrait aussi de soutenir des entreprises innovantes françaises, très présentes sur les technologies en question, et de leur donner une bonne visibilité internationale sur un secteur porteur».

«De nombreux outils existent ou sont en cours de développement. Différents dans leur approche et donc dans leurs performances et limitations, ils sont proposés par plusieurs sociétés dont un certain nombre de groupes industriels ou de PME innovantes françaises.»

«S’appuyer sur un certain nombre de technologies innovantes prometteuses, récemment développées, qui n’ont cependant pas encore atteint le stade de leur pleine maturité.»

De quoi s’agit il ?

De la nouvelle génération de webradios, de plateformes de musique collaborative, de services de recommandation musicale ? A quelles quelles PME innovantes Denis Olivennes pense-t-il ? A Jamendo ? A Deezer, Radioblog, Zicabox ? A Songza, Jango, Jango, Muzikoo, musicmakesfriends ou Rkst ?

S’agirait il de MIST, une startup qui vient de mettre au point la seule technologie au monde qui permette d’obtenir un enregistrement multipiste entièrement cohérent à partir de n’importe quel enregistrement d’une base monophonique ou stéréophonique. Et qui vient d’inventer avec “SongCooker” une nouvelle manière d’écouter la musique.

Non. Les les technologies innovantes et prometteuses auxquelles pense Denis Olivennes sont des technologies de filtrage.

« Les mécanismes de filtrage par les FAI peuvent donc s’appuyer sur un certain nombre de technologies innovantes prometteuses, récemment développées, qui n’ont cependant pas encore atteint le stade de leur pleine maturité. »

La Mission Olivennes a auditionné huit fournisseurs de solutions techniques contre le piratage : Advestigo, Audible Magic, Thales Communications SA, CoPeerRight Agency, Institut national de l’Audiovisuel (INA), I-Tracing, LTU Technologies, Qosmos, Thomson.

Audible Magic est américaine. LTU Technologies est passée sous contrôle du japonais Jastec. L’INA, Thales Communications SA et Thomson ne sont pas vraiment des PME.

Parmi les quatre PME françaises, deux, CoPeerRight Agency et AdVestigo, spécialisées dans la détection de fichiers piratés ou celle des internautes, se traînent depuis des années devant les tribunaux pour violation de brevets.

Ce qu’il faudrait évaluer, c’est le nombre de PME qui s’exileront pour innover ailleurs si les recommandations de la Mission Olivennes devaient être mises en œuvre… Et surtout celles qui ne verront même pas le jour, du fait d’un environnement qui favorise les innovations de dissuasion (filtrage, surveillance) et qui stérilise les innovations de création et de participation.

Les startups françaises sont plutôt en pointe dans l’invention de nouvelles manières d’écouter et de personnaliser la musique : les radios personnelles.

C’est un consortium franco-allemand qui avait inventé le MP3, sur financement communautaire. Ce sont de jeunes ingénieurs de l’Ecole Centrale qui ont mis au point le VLC, format largement répandu pour la vidéo. Quant à l’inventeur français du DivX, il a du s’expatrier en Californie pour y créer une start-up.

Nous avons mieux à faire que d’orienter nos ingénieurs et nos entrepreneurs vers la mise au point de solutions toujours plus sophistiquées en matiére de filtrage.

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

Un trackback



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail